Publicités
Accueil > Livres > Patients : les révélations de Grand Corps Malade !

Patients : les révélations de Grand Corps Malade !

« Elle est marrante aussi, cette phrase réflexe : « Ne bouge pas ». Dans notre situation, elle est complètement inappropriée, mais on se la sort quand même à tout bout de champ. C’est comme quand tu dis à un aveugle : « On se voit demain ». » […]

Fabien Marsaud, plus communément connu sous le nom de Grand Corps Malade, célèbre slameur qui a d’ailleurs propulsé celui-ci en France se livre aujourd’hui dans un livre, « Patients », où il raconte comment la vie qu’il avait plutôt envisagé dans le sport, et plus précisément dans le basket, l’a amené à se retrouver aujourd’hui un artiste à part entière !

En effet, la vie l’a conduit tout droit dans un centre de réeducation pour handicapés à la suite d’un saut dans une piscine trop peu remplie un soir d’été éjectant ainsi une de ces vertébres cervicales dans la moêlle épinière et faisant ainsi de lui un tétraplégique incomplet

A travers ce livre, Grand Corps Malade y décrit ce qu’est la vie dans ce genre de centres que ce soit à travers les autres patients, les nouvelles habitudes du quotidien ou encore ses relations avec l’ensemble du corps médical. Les gens travaillant dans un milieu médical en général y retrouveront d’ailleurs beaucoup de vécus à travers certaines anecdotes ! Pour les personnes n’ayant pas vraiment d’idées sur ce que peut représenter ce genre de chocs dans la vie d’un humain, ce livre aura peut être la vocation de vous faire réaliser la chance que l’on peut avoir de « vivre normalement » en contrôlant complètement et à sa propre volonté son corps par exemple. « Les soucis ont une autre échelle et un moment banal peut être une très bonne occupation » dit-il lui même dans sa chanson « 6ème sens » dans laquelle il évoque le monde des handicapés.

6ème sens – Grand Corps Malade

Si j’ai parfois trouvé que GCM ne faisait qu’énumérer à la suite les histoires de certaines personnes qu’il a pu rencontrer, il décrit également dans son livre beaucoup d’anecdotes personnelles, qu’elles soient cocasses et rigolotes ou plutôt moroses et faisant réfléchir.

C’est ainsi qu’il nous raconte les escapades qu’il a pu réaliser avec l’aide de ses camarades comme lorsqu’un soir avant d’aller se coucher ils demandent une permission afin de rester 5 minutes dehors et que, tels des enfants dans une colonie, ils se décident de partir à l’aventure.

Dans le moins joyeux, on retrouve également les pensées que peuvent avoir certaines personnes qui se retrouvent sous le coup du sort de la vie dans ces centres alors qu’ils sont souvent très jeunes comme le souligne d’ailleurs GCM dans ce livre. A 20 ans, on a rien à faire dans ces centres, à 20 ans, c’est l’âge des soirées, des voyages, des filles. Accepter d’être sous la dépendance de quelqu’un toute sa vie alors qu’on a 20 ans, ne plus pouvoir imaginer fonder une vie de famille ou encore d’avoir d’enfants est quelque chose de difficilement envisageable comme on vient à peine de se lancer dans l’autonomie de la vie.

GCM nous raconte aussi toutes les personnes, aussi différentes soit-elles, qu’il a pu rencontrer et nous livre à chaque fois des anecdotes croustillantes sur ces personnes souvent pleines de charisme. On esquisse souvent un petit sourire à la lecture des descriptions de ces personnes tout en les imaginant !

Ce livre livre (huhu) également beaucoup de réflexions sur le sens réel de la vie. Des fois, on sort son nez du bouquin, on relève la tête et on se dit : « mais c’est vrai, on se prend beaucoup trop la tête pour rien ». J’ai pas forcément envi d’approfondir ce point, il vaut mieux lire le livre, c’est beaucoup plus parlant. En gros, ça nous fait pas mal relativiser.

Rencontres – Grand Corps Malade

Si vous appréciez la personne en tant que slameur, alors je vous invite grandement à vous procurer ce livre ! Entre réflexions personnelles sur la vie ainsi que sourires esquissés, j’ai avalé ce livre d’une traite et cela est bien la première fois que je sois capable de faire cela. On « s’attache » vraiment à l’intimité que GCM nous offre sur ce passage délicat de sa vie et on apprécie réellement de lire ce que fût sa vie au quotidien.

« Patients » de Grand Corps Malade aux éditions Don Quichotte. 168 pages, 15e, disponible en librairie depuis le 18 octobre.

 

//ws-eu.amazon-adsystem.com/widgets/q?ServiceVersion=20070822&OneJS=1&Operation=GetAdHtml&MarketPlace=FR&source=ac&ref=tf_til&ad_type=product_link&tracking_id=clubmede-21&marketplace=amazon&region=FR&placement=2757841351&asins=2757841351&linkId=&show_border=true&link_opens_in_new_window=true

Publicités
Catégories :Livres
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Quelque chose à dire ? Laisse ton commentaire ! :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s